mai 2022

Ce dimanche 29 mai, sous un soleil généreux et quelques coups de vents frais,

au départ de la gare de Valleiry, 7 membres du club sont retrouvés pour entreprendre ce périple.

Le chant de nombreux oiseaux nous accompagne durant toute la traversée des bois. On franchit allègrement la frontière au gré des bornes du chemin. Aucun képi à l’horizon. Nos pas insouciants succèdent à ceux des marcheurs du passé, huguenots en fuite ou malheureux cherchant refuge en Suisse pendant la dernière guerre. La descente vers le Rhône est un peu abrupte mais se fait sans encombres, en longeant le Longet, le bien nommé, qui se jette dans le fleuve. Celui-ci, d’un bleu presque turquoise, est fougueux à cet endroit, quelques kayaks sont lancés dans les rapides. Nous encourageons les téméraires pilotes depuis le pont de Chancy après un pique-nique confortable et animé assis sur des bancs au bord de l’eau.

Sur le chemin du retour, nous découvrons la borne n° 1, la plus occidentale du territoire suisse. Et aussi, ici et là, des fleurs remarquables : lys martagon et orchidées mauves ou blanches. 

Malgré le nombre de sentiers qui partent en tous sens, pas besoin de cailloux pour retrouver notre chemin : il est heureusement bien balisé et nous sortons de la forêt satisfaits de nos 12 km d’exercice en terrain irrégulier, au dénivelé cumulé de 220 m. Nous reprenons la route et à Viry, une terrasse nous accueille pour une bonne blanche rafraîchissante !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code